top of page

Русь / la Rus' - Histoire d'un mot, mot de l'histoire!

Dernière mise à jour : 15 mars 2022

Русь - Voici un joli mot, qui se prononce un peu comme le mot français "rousse" , mais avec un son "ss" très doux. Le signe mou à la fin indique en effet qu'il faut prononcer le "s" mouillé, ce qui est noté par une apostrophe dans la transcription savante Rus' .


Ce mot fait couler beaucoup d'encre en ces moments d'affrontements entre la Russie et l'Ukraine ! De nombreuses affirmations que l'on voit non seulement dans les réseaux sociaux, mais aussi dans des journaux très sérieux, manquent cruellement de précision linguistique et historique. Comme ce sont mes deux spécialités, je vais essayer de clarifier les choses.

Et je commence par une affirmation lue dans un groupe Facebook, une phrase typique du genre par son mélange d'informations historiques et d’approximations :


AFFIRMATION N°1 « Le mot Rus fait allusion au nom des Vikings qui ont ramé jusqu'à Kiev pour en faire leur capitale. En effet, en vieux norrois, « Rus » désigne «ceux qui rament».

Effectivement, le mot Rus' est au départ n'est pas un « toponyme » - nom de lieu géographique, mais un « ethnonyme », c'est à dire le nom d'un peuple, d'une tribu.

En l'occurrence, il s'applique à un peuple ou plutôt un groupe de scandinaves, appelés aussi "Varègues" - "Varjag" en russe, qui est le nom des « Vikings » (mot qui lui a été forgé au XIX s, mais on se comprend!) qui s'installent sur les territoires des slaves orientaux à partir du IXe siècle. "L'archéologie nous a montré [que les Rus] sont des Scandinaves qui essaiment petit à petit vers ce qu'ils appellent la route de l'Est et font souche" raconte l'historien Pierre Gonneau.

Si on ne peut être sûr à 100 % du sens exact du mot "rus'", transcrit Rhos en grec. On remarque qu'ils est apparenté au finnois Ruotsi qui désigne actuellement les Suédois. Et il semble effectivement qu'il soit créé sur la racine norroise roðr, roþs- (roths-), les autres étymologies recensées semblent beaucoup plus fantaisistes. Cette racine est la même que dans l'anglais to row (en français ramer), on la retrouve dans le nom de la région de Suède Roslagen, qui aurait le sens de «districts navals». Ce terme est donc lié à la navigation, sans doute parce que les bateaux « vikings » naviguaient souvent à la rame sur les rivières.


Si l'Europe de l'ouest connut surtout les Vikings comme pillards, à l'est ils furent d'abord marchands et mercenaires. Mercenaires car ces guerriers de valeur sont souvent engagés pour renforcer les troupes locales, tant grecques que slaves. Marchands, ils naviguent sur les nombreux fleuves de l’est de l’Europe pour aller de la Scandinavie à Byzance, et de là commercer avec l'Orient. Les Rus' étaient donc effectivement des «navigateurs de rivière».

Ils suivent et peu a peu contrôlent la "route des Varègues aux Grecs" qui, de rivière en rivière, passe de la mer Baltique à la mer Noire, en traversant ce qu'ils appellent "Gardariki", le pays des villes, qui est peuplé de tribus slaves et finno-ougriennes.

Sur cette route commerciale, les Varègues cherchent à contrôler les points de passages de leurs bateaux, afin de ne pas avoir à payer trop de "péages". Peu à peu, ils s'installent comme dirigeants de ville, chefs ou membres de l'armée protégeant les populations locales : le Knjaz' (duc, prince) et sa droujina (milice) varègue sont nés.

Le nom de Rus’ apparaît alors pour désigner non plus des Scandinaves, mais le territoire qu'ils contrôlent et peu à peu l'ensemble des habitants de ces territoires. Ce terme est connu non seulement dans des sources slaves sous ce vocable de Rus' (Русь) mais aussi dans des sources grecques sous le nom de Rhôs pour les personnes et Rhosia pour le territoire, Rusia dans des sources en latin.

On peut dire que les Rus donnent leur nom au pays qu'ils "dirigent" comme leurs homologues Normands ont donné leur nom à la Normandie – mais pas leur langue. Très vite ils utilisent la langue locale, le slave de l'est.

AFFIRMATION N°2 « Kiev est la capitale des Rus ou Varègues »

Les Rus' ne font pas d'abord de Kiev leur capitale. Quand ils commencent à prendre le contrôle du pays traversé par la « route des Varègues aux Grecs », ils s'installent d'abord à Novgorod, au bord du lac Ilmène, en 862. Plus exactement, à l'emplacement aujourd'hui appelé «Riourikovoe gorodichtché» : "emplacement de la ville de Riourik" , à peu de distance de la ville actuelle. L'archéologie a prouvé l'existence à cet endroit de lieux d'habitation datant du IX siècle.

Riourik est le nom en russe du chef varègue Hroerekr (nom norois attesté). Ce n'est qu'en 882 que le prince rus' (varègue) Helgi/Oleg prend le pouvoir à Kiev, mieux placée car plus proche de la Mer Noire et de Byzance. Ensuite, tout le long des X et XI siècles, les Varègues s'assimile progressivement à la population. Un signe en est que, chez les princes de la Rus', les prénoms nordiques disparaissent au profit de noms slaves. Kiev est donc la capitale du territoire Rus', peuplé de peuplades finno-ougriennes (surtout au nord et à l'est), de tribus slaves, et de Varègues assimilés.

AFFIRMATION N°3 - qui revient de plus en plus souvent depuis 2014 :

« Ce qu'on appelle la Rus de Kiev ( en russe Киевская Русь - Kievskaya rus') , c'est la principauté de Kiev, donc le noyau de l'Ukraine actuelle. »

La réponse est NON – Cette affirmation ne peut se justifier historiquement.

A partir de 882, le pays Rus'/Rhosia/Rusia qui a désormais sa capitale à Kiev s'étend de Ladoga et Novgorod au Nord jusqu'à la mer Noire au sud, le long des fleuves.

L'Etat que forme la Rus' a une organisation politique complexe. Les villes sont attribuées aux princes descendant de Riourik, « qui se déplacent d’une ville à l’autre selon un système de succession latérale (le frère puîné succède à l’aîné, puis le cadet, avant les jeunes princes de la génération suivante) – sorte de jeu de chaises musicales admettant toutefois des dérogations, obtenues par l’intrigue ou la guerre. » (Pierre Gonneau)

La capitale, lieu de résidence du « Veliky Knjaz' » (terme qu'on traduit en français Grand-Prince ou Grand-Duc, selon les époques) qui supervise les différentes principautés, est donc à Kiev à partir de 882 et jusqu'en 1169, soit pendant 3 siècles.

Donc, avant la fin du XIIe, quand on dit "principauté de Kiev", il s’agit de la principauté principale, si j'ose dire, de la Rus'. Le Grand-Prince de Kiev a une certaine autorité sur les autres princes (certaine autorité... mais pas autorité certaine!!) Avant d'être Grand-Prince de Kiev, il est d'abord, par exemple, prince de Souzdal, prince de Novgorod, puis Grand-Prince de Kiev : c'est un peu le couronnement de sa carrière.

Cette principauté de Kiev, dont le territoire est actuellement au centre de l'Ukraine, n'est pas séparée du reste de la Rus' – ni religieusement , ni politiquement. Culturellement et linguistiquement, il y a des différences entre Novgorod au nord et Kiev qui est 2000 km plus au sud. Cela n'en fait quand même pas des entités séparées. Disons que cela devait ressembler à la situation actuelle entre l'Aragon et l'Andalousie.


le N°4 sera UNE QUESTION : «Avant l’invasion mongole au XIII la Rus' de Kiev avait vécu une guerre civile ?»

OUI, il y avait souvent des guerres entre principautés. Comme en Europe de l'ouest à la même époque, d'ailleurs : c'est l'époque féodale, où les seigneurs ou les villes se faisaient la guerre entre eux. Je pense à la guerre entre Assise et Pérouse à l'époque de St François d'Assise, par exemple. Ou les guerres entre le Roi de France et des Ducs qui étaient censés être ses vassaux.

En Russie, les différents princes, du fait du système de succession, sont tous plus ou moins des « frères ennemis ». L'histoire de la Rus' est une succession d'alliances et de luttes entre les princes, sans oublier les alliances avec les peuples nomades (Pétchénègues, Polovtses...) présents dans les steppes du sud, pour mieux combattre le prince voisin... et souvent cousin.


AFFIRMATION N°5 "La principauté de Kiev s’est finalement dissoute sous le coup des invasions du petit-fils de Gengis Khan."

Oui, durant le "joug tataro-mongol" qui commence au XIII siècle, Kiev est en déclin et perd le lien avec les autres principautés. Mais depuis le XII siècle on ne parle plus de la même chose : en 1169 la capitale a été déplacée à Vladimir par le prince André Bogolioubsky. Au XIII siècle la principauté de Kiev est donc une principauté parmi les autres principautés de la Rus', plusieurs fois dévastée par différents peuples nomades, les Mongols achèvent de ruiner la région.


AFFIRMATION N°6 «Mais une des provinces éloignées du (sic) Rus de Kiev, du côté de la rivière Moskova, a continué de se dire « Rus ».

OUI et NON - Toutes les principautés formaient la Rus' (nom féminin!) et ont continué à porter ce nom de Rus'. Pour parler d'un des territoires constituant cet ensemble, on peut parler de "la Rus de Kiev" «la Rus de Novgorod" , avec un adjectif d'appartenance (kievskaya rus', novgorodskaya rus'). Cette expression est employée pour signifier "le territoire des Rus' (cf le sens premier) qui est administré par la ville de Kiev / de Novgorod" . Ces termes ne sont d'ailleurs pas territorialement très précis. Il s'agit du territoire sur lequel s'étend l'influence de la ville en question, et c'est très variable selon les époques. C'est le cas de toutes les principautés de la Russie (la Rus') du Moyen-âge, dont les frontières sont sans cesse modifiées au gré des successions.

A partir de 1169, la capitale est restée à la principauté de Vladimir – Souzdal, mais dès le XIII siècle, la présence des Tatars ne lui permet plus de jouer un rôle prépondérant. Chaque principauté gère donc de son côté le « joug » tataro-mongol, qui repose sur le prélèvement d'un lourd tribut en nature, en argent et en hommes, assorti d'attaques dévastatrices en cas de refus.


Pendant ce temps, une petite ville du "Zalessyé", la région des forêts, nommée Mosky, Moskov puis Moskva, présente depuis longtemps sur la rivière du même nom, monte en puissance. Elle prend le nom de principauté avec Daniel , fils d'Alexandre Nevsky, qui reçoit le titre de "Prince de Moscou" en 1283. Au XIV siècle, les princes de Moscou se voient accorder le titre de Grand-Prince par le Khan mongol dont ils dépendent toujours. Peu à peu Moscou va devenir la capitale, siège du Grand-Prince, et, en s'affranchissant du joug mongol, unir autour d'elle les territoires des différentes principautés de la Rus'.

Du XV au XVII siècle, l'Etat russe est l'Etat centralisé autour de Moscou, et prend le nom de Moskovskaya Rus', ce qui sera traduit par Moscovie par les Occidentaux. Quand Moscou prend le contrôle de Novgorod, on peut dire à ce moment là que Rus' et Moskovskaya Rus' sont devenus synonymes.

Or à partir du XVe siècle on commence à utiliser, pour parler de ce pays, le mot Rossija plutôt que Rus'. Pourquoi ? Sans doute parce que ce nom, avec son origine gréco-latine, sonne plus occidental, plus moderne. Un peu comme on utilise l'anglais aujourd'hui en Russie !

Mais ceci est déjà une autre histoire... Illustration : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Principalities_of_Kievan_Rus%27_(1054-1132).jpg


112 vues6 commentaires

Posts récents

Voir tout

6 comentários


Valentyna Rio
Valentyna Rio
23 de out. de 2023

Дальше, не было никакой Киевской руси ( тем более московской ),Термин "Киевская Русь" появился намного позднее, в XIX веке.

Curtir
Respondendo a

Personnellement je n'emploie PAS le terme "Russie Kiévienne" ou "kievskaja rus'" . Ce terme apparaissait dans un commentaire écrit par quelqu'un d'autre que moi ( dans une discussion sur Facebook) et que justement je veux corriger dans l'article, en précisant le sens réel de cette expression dans mon point n°6. J'ai effectivement oublié de préciser l'origine de ce terme controversé, créé au XIX eme siècle, vous avez raison de le souligner.

Personnellement je n'emploie que le terme historique de principauté ou grande-principauté de Kiev : kievskoje knjazhestvo киевское княжество du mot knjaz' князь qu'on traduit ici Prince. Le prince de Kiev était appelé Velikij knjaz' великий князь "Grand Prince" et jusqu'à la fin du XIIème siècle c'était le poste pol…

Curtir

Valentyna Rio
Valentyna Rio
23 de out. de 2023

"à partir du XVe siècle on commence à utiliser, pour parler de ce pays, le mot Rossija plutôt que Rus'." Покажите пожалуйста источник откуда вы взяли эту информацию ? Это ложь

Они постоянно крадут чужое,а вы зачем повторяете? У них нет истории,у них спецслужбисты

Curtir
Respondendo a

J'ai bien sûr vérifié, les images du document sont là : https://viewer.rsl.ru/ru/rsl01004986903?page=288&rotate=0&theme=white

Curtir

Valentyna Rio
Valentyna Rio
23 de out. de 2023

Для чего вы обманываете ?Название Московия была до 22 октября 1721 когда Петр 1 переименовал ее чужим именем Россия

https://fakeoff.org/history/pochemu-rossiya-stala-nazyvatsya-rossiey

Curtir
Respondendo a

А почему сразу же "ложь" ?? Я могу конечно ошибаться, но лгать - это не моё.

Pourquoi tout de suite parler de mensonge?? Je peux me tromper, bien sûr, mais mentir, non, ce n'est pas mon truc.

J'ai vérifié les sources. Bien sûr, si je vous dis que vous trouverez tous les détails sur Wikipédia, vous me direz que ce n'est pas une source fiable. Certes, mais en l'occurrence on peut s'en servir comme d'une source de sources (, et je suis ensuite allée vérifier la fiabilité des sources citées.

Rossija est un mot grec qui existe depuis très longtemps. La première trace écrite en russe ( c'est à dire en alphabet cyrillique et dans un texte en russe) date…



Curtir
bottom of page