top of page

"Sans étiquette" s'il vous plaît!

Je suis contre les étiquettes.

Pourquoi faut-il être toujours "pour" un camp si on est "contre" l'autre?


Oui, c'est la guerre, la Guerre qui n'aime pas les nuances, la Guerre qui s'engraisse elle-même des divisions qu'elle provoque!!

Il y a une chose que je sais : je HAIS la guerre. Et je veux construire la paix et la communication entre les peuples.

Alors, non, ne me mettez pas d'autres étiquettes que celles de Paix et Fraternité.


Je ne suis pas pro-américaine ET je ne suis pas pro-Poutine.

Je suis contre l'attaque de l'Ukraine par la Russie ET je ne suis PAS "russophobe".


Russophobe, moi !!! Alors que je me sens autant russe que française?

Alors que je suis tombée amoureuse de la langue russe à l'âge de 13 ans?


Oui, j'aime la langue russe, Et cela ne fait pas de moi quelqu'un qui méprise l'Ukraine.


Je suis atterrée des violences commises par l'Armée de Russie, ET je n'ai pas de doutes sur le fait que, ailleurs, des soldats qui défendent l'Ukraine se rendent coupables de crimes de guerre et d'exactions envers des civils. C'est la GUERRE, et la guerre est une horreur qui engendre des souffrances et marque les âmes. Dans tous les sens. Pour les militaires comme pour les civils. Qui a encore un doute là-dessus?

ET je ne veux pas amoindrir la responsabilité de la Russie.

Je sais que la Russie a attaqué.

Je sais que la fierté de son pays, chère au cœur des Russes, s'est transformée en Orgueil.

Je sais que l'idée d'un "Monde Russe" nécessairement plus grand que la Russie actuelle a déstabilisé le monde.

Je sais aussi qui n'a rien fait de bon pour éteindre le feu qui couvait - cela est vrai aussi, et je ne dis pas merci aux Etats-Unis. Et depuis 8 ans je compatis au malheur de l'Ukraine devenue le champ d'une bataille qui la dépasse.


Mais je refuse les comptabilités pour savoir "qui fait le plus" et qui fait le moins souffrir. Il faudrait donc faire des concours même au sujet de l'horreur et des vies humaines?


Je sais aussi que aujourd'hui, l'initiateur et l'agresseur c'est la Russie. Ou plutôt, ce sont ceux qui gouvernent la Russie depuis 30 ans. Un siècle. Depuis toujours...


Je sais aussi que la Russie est aujourd'hui un pays divisé, clivé.

D'un côté la fermeture, le rejet, la division, la répression. L'obéissance aveugle. 70 ans de pensée totalitaire qui ont formaté les cerveaux. (Tiens, cela me rappelle Tchinguiz Aïtmatov et son "mankourt" , et me donne envie de relire son "jour plus long qu'un siècle". ).


De l'autre, une liberté d'esprit qui ne connaît pas de frein ni de peur, un amour de la Vérité qui dépasse les limites humaines. Tous ces journalistes indépendants et blogueurs qui continuent à publier! Ces simples personnes qui protestent et aident les réfugiés d’Ukraine à quitter le territoire de la Russie!


Entre les deux, toutes les nuances, tous les stades du repli sur soi, de l'aveuglement à la vision horrifiée, du confort personnel jusqu'à à la peur pour ses proches.

Je les englobe tous dans une immense compassion.


Il y a une chose que je sais : je rejette la guerre et la division.

Elles n'auront pas mon cœur.

Je veux construire des ponts pour la paix et la communication entre les peuples.

Et je veux continuer à créer des cours de russe dans ce but.


Alors, non, ne me mettez pas d'autres étiquettes que celles de Paix et Fraternité.


Photo d'illustration - Mettre des étiquettes comme si on devait choisir entre "tout blanc" et "tout noir"!


Comments


bottom of page